Home

L’être humain est un instrument de mesure.

Mesurer c’est élaborer une appréciation impartiale de l’ampleur d’un phénomène. C’est donc un exercice de phénoménologie. Pour garantir l’objectivité de cet exercice, le processus de mesure fait appel à des instruments qui nous informent de la dimension relative d’un événement, par comparaison à une norme, un modèle, un étalon. Parce qu’il éloigne considérablement tout risque d’arbitraire, ce mode d’observation par analogie à une référence fiable, favorise la confiance dans les transactions entre les humains qui peuvent ainsi « commercer » avec équité. La balance, qui est probablement l’ancêtre des instruments de mesure, est d’ailleurs une allégorie fréquemment utilisée pour représenter la justice.

A l’instar du bourgeois gentilhomme de Molière qui pratiquait la prose sans le savoir, nous pratiquons en permanence cet exercice de phénoménologie.  En effet, l’être humain est un instrument de mesure. Pour communiquer, ou pour élaborer la multitude de décisions que nous prenons chaque jour, nous n’arrêtons pas, d’évaluer, d’apprécier, de doser, de compter, de calibrer, de toiser, de jauger, de sonder, d’estimer, de juger, etc. La mesure sert à doser toute rétroaction. Sans mesure, il est impossible d’évaluer précisément l’impact d’une action, la réalisation d’un objectif, l’étendue d’un phénomène.

Cette capacité à donner une forme consistante à toutes sortes de manifestations provenant du monde extérieur (ou intérieur) contribue à la formation de notre conscience. En matière de comportements humains, le cycle de l’expérience de l’approche Gestalt O.D. est l’étalon par lequel nous décrivons la manière avec laquelle nous traitons l’information que nous recevons pour lui donner une forme significative satisfaisante. Le cycle de l’expérience décrit ce processus de mesure dans ses phases « information » et « awareness »[1] ; l’instrument c’est nous (après quelques entraînements quand même !) Mesurer est une compétence indispensable à la survie de l’espèce humaine.

 Pour conserver leurs vertus de justesse, sensibilité, et fidélité, nous vérifions régulièrement, nos appareils de mesures. Puisque nous sommes nous-mêmes de véritables instruments de mesures, nous devrions donc régulièrement nous appliquer à nous-mêmes ce sage principe « d’étalonnage ». En effet qu’est-ce qui vous permet de crédibiliser vos observations, sentiments, décisions, appréciations, estimations, impressions, approximations, etc. si ce n’est un étalonnage régulier de votre « organisme »[2] ?

Savez vous dans quelle mesure vos façons de penser ou vos façons d’agir se distinguent ou se diluent dans le moule de la bien-pensance ? Comprenez-vous les raisons pour lesquelles vos propositions ne sont pas prises au sérieux ou qu’elles semblent mettre mal à l’aise ? Avez-vous une idée des schémas de pensées que vous devriez-revisiter pour améliorer vos talents de négociateur ou votre capacité à mobiliser les autres ? Comment répondre précisément à ces questions sans vous ré-étalonner ?

Thomas Lesaint est un brillant expert. Il trouve toujours une solution à tous les problèmes techniques qui lui sont soumis. Thomas communique avec une rationalitéThomas Lesaint et une logique remarquables, faisant preuve d’une intelligence « au dessus de la moyenne ». Compte tenu de son savoir faire, Thomas brigue une promotion vers des responsabilités managériales. La DRH n’est pas favorable à cette promotion car « bien qu’un bon QI soit nécessaire à la réussite de la fonction managériale, Thomas n’a pas suffisamment développé son Intelligence Emotionnelle (QE)[3] pour réussir dans cette nouvelle responsabilité. Le risque est trop grand pour Thomas Lesaint et pour l’entreprise ». Thomas est très en colère et se sent humilié par cet avis défavorable. Il menace de quitter l’entreprise. Pensez-vous que la réaction de Thomas Lesaint est juste, fidèle et fondée ?

Gnôthi Seauton, « connais-toi toi-même ».

Cet adage, attribué à Socrate, assigne à l’homme le devoir de prendre conscience de sa propre mesure. C’est en effet en devenant capable de distinguer ce que l’on sait et ce qu’on ne sait pas que nous développons nos compétences et notre crédibilité.

Un réétalonnage permettrait à Thomas Lesaint d’apparenter sa réaction à celle d’un « enfant rebelle ». Sa réaction « épidermique » confirme la pertinence de l’avis de la DRH.

Le LSI© (Inventaire des Styles de Vie[4]) est un modèle intéressant pour vous aider à vous ré-étalonner. Il vous permet de comparer vos façons de percevoir le monde à celle de milliers d’autres personnes tout autour du globe. C’est un étalon de mesure des comportements individuels. En se l’appliquant à soi-même, cet inventaire fournit une appréciation impartiale de l’écart entre notre façon de percevoir les phénomènes et la réalité. Les 12 styles mesurés par le LSI© sont organisés en trois orientations générales décrites sur le CIRCUMPLEX ©.Circumplex

  1. L’orientation Passive/Défensive qui inclut les styles de pensée d’approbation, de dépendance, de conventionnalisme et d’évitement.
  2. L’orientation Agressive/Défensive qui inclut les styles de pensée d’opposition, de pouvoir, de compétition, et de perfectionnisme.
  3. L’orientation constructive qui inclut les styles de pensée d’accomplissement, de réalisation de soi, de valorisation humaniste, et de sociabilité.

Les recherches ont prouvé que les styles mesurés par le LSI© sont liés à un certain nombre d’indicateurs d’efficacité et de succès, parmi lesquels : l’efficacité managériale, le leadership, l’efficacité en matière de résolution de problèmes, la qualité des relations interpersonnelles, le niveau de rémunération, le niveau de responsabilités, la santé individuelle et le bien-être.

Seuls ceux qui résistent à la réalité préfèrent rester en « boucle ouverte ». Devant leur difficulté à accepter ce qui est, nombreux sont ceux qui prétendent qu’il n’est pas nécessaire, sinon impossible, voire nuisible de tout mesurer. Ils n’expriment rien d’autre que leur aversion à reconnaître une réalité qui finira inéluctablement par s’imposer à eux avec son cortège de dommages collatéraux.

Pour un nouveau départ professionnel et personnel, prenez une bonne résolution : ré-étalonnez-vous !

http://m1p.fr/mUF pour tester votre « connais-toi toi-même » en environnement professionnel

http://m1p.fr/mUr  pour voir notre programme « Gnôthi Seauton » (« gratuit » si vous avez droit au DIF).


[1] Voir le livre « manager d’élite » p 43

[2] Étymologiquement, un organisme est un ensemble d’organes qui constituent un être vivant dans sa totalité, sans faire de séparation entre le psychique et le biologique, entre la conscience et le corps.Emprunté au latin « organum », un organe a désigné successivement un instrument, puis la voix, puis la personne, puis le corps humain (l’instrument de la personne), mais aussi la partie d’un corps vivant remplissant une fonction déterminée.

[3] Capacité à se mettre à la place des autres, à entrer en empathie, self contrôle, confiance en soi, capacité à accepter l’influence des autres, Leadership, pédagogie, gestion des conflits, etc.

[4] LSI© est une marque de Human Synergistics International. EXPERIENCE n’est pas un agent de Human Synergistics. Les produits et services spécifiques de EXPERIENCE qui s’appuient sur des produits de Human Synergistics n’engagent que EXPERIENCE.

 Dino Ragazzo est un consultant certifié par Human Synergistics.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s