Home

Un groupe ou une équipe ?

Le team building est une activité qui consiste à aider un groupe à devenir une équipe.

Un groupe est un ensemble constitué par un petit nombre de personnes (de 2 à une vingtaine) qui ont quelque chose en commun. Cela les fait interagir et les rend plus ou moins interdépendants dans le but de satisfaire les besoins individuels de chacun. Par exemple, les participants d’une session de formation échangent des réflexions, des discussions et partagent leurs expériences dans le but d’améliorer leurs compétences personnelles : ils constituent un groupe. Les spectateurs, dans une salle de cinéma , ne constituent pas un groupe, car ils ne sont ni interdépendants ni en interaction. Les membres de la force de vente d’un département de l’entreprise qui collaborent afin d’atteindre le niveau de performance individuelle attendu constituent un groupe.

Une équipe est constituée d’un petit nombre de personnes ayant des compétences complémentaires et qui sont engagées dans l’accomplissement d’un but commun pour lequel elles sont collectivement responsables.

Ce qui distingue une équipe d’un groupe, c’est que chaque membre de l’équipe est impliqué dans la réalisation d’objectifs communs, au travers de processus communs, et pas uniquement engagé dans la poursuite de ses besoins personnels. Seules les équipes sont en mesure de créer de la synergie (action coordonnée de plusieurs éléments produisant un résultat supérieur à l’addition des résultats de chacun des éléments).

C’est en équipe, et non en groupe, que l’on réussit à escalader le mont Everest, que l’on combat un incendie, que l’on crée des innovations.

Form-Storm-Norm

Par notre héritage culturel centré sur l’individu, lorsque des personnes sont amenées à travailler ensemble, elles forment tout d’abord un groupe (processus de formation d’un groupe : FORM). Certains groupes peuvent se transformer en équipes moyennant quelques « aménagements » volontaires par rapport aux besoins individuels (processus de transformation : STORM). Il faudra également veiller à la gestion des différences et à la manière dont la performance individuelle est valorisée (processus de normalisation : NORM).

Un exemple

Imaginons qu’un membre du projet n’atteigne pas ses objectifs et que cela conduise à la perte du bonus pour chacun des membres de ce projet. On pourra parler d’équipe si ses membres viennent soutenir le membre « défaillant », reconnaissant qu’ils ont tous une part de responsabilité dans ce sort et qu’ils sont mutuellement responsables des succès comme des échecs. Par contre, si le chef de projet vient blâmer ce membre pour avoir commis une erreur, alors nous sommes en présence d’un groupe où le « chacun pour soi » s’est déjà installé.

Comment reconnaître une équipe en bonne santé ? Quelques indices :equipe

  • l’équipe partage la même vision concernant sa mission ;
  • l’équipe est composée de personnes qui aiment ce qu’elles font, sont compétentes et ont toute latitude pour exercer leurs talents ;
  • chaque membre de l’équipe est capable de faire passer les objectifs de l’équipe avant ses objectifs personnels ;
  • la diversité est mise à profit en tant que ressource supplémentaire de l’équipe et non comme un facteur de division ;
  • les personnes de l’équipe sont représentées lorsqu’elles sont absentes ;
  • un même challenge stimule l’équipe ;
  • l’équipe sait prendre le temps d’apprécier, de célébrer et d’apprendre.

extrait du livre manager d’élite Gestalt guide du leadership dans les organisations du XXIe siècle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s