Home

Je peux je veux je doisL’énergie nécessaire pour passer à l’action, prend sa source dans 3 motivations : La capacité, le désir et le devoir. En d’autre termes, notre motivation se nourrit de : Je peux, Je veux, Je dois.

Le cas où la mobilisation vers l’action est particulièrement difficile est celui que nous abordons ici et auquel vous avez certainement été confronté(e) au cours de votre vie professionnelle. Il s’agit de situations où votre engagement ne semble pas librement consentit mais – en quelque sorte – contraint par une exigence (morale, éthique, influence, raison, pouvoir etc.). Dans ce qui suit, nous supposerons que les alternatives suivantes ne sont pas disponibles :

  1. Vous ne réalisez pas la tâche (Éliminer)
  2. Vous la faites faire par quelqu’un d’autre (Muter)
  3. Vous la re-re-re planifiez (Procrastiner)

Il ne vous reste donc aucune autre alternative que celle de réaliser quand même cette « abominable » tâche. Alors pourquoi attendre davantage ? Les 3 propositions suivantes pourront vous aider à avancer vers l’action. Elles visent à augmenter le niveau d’énergie du « je veux » dont vous avez besoin pour vous mobiliser MAINTENANT.

A)      ÉNUMÉREZ au moins DEUX AVANTAGES dont vous bénéficierez lorsque la tâche sera réalisée

Satisfaction, soulagement, délivrance, sécurité, sérénité, etc. ?

Les médicaments ont souvent un goût désagréable. C’est pour cette raison que nous n’avons pas envie de les avaler. Ce qui nous conduit à le faire quand même, c’est la liste des avantages dont nous allons bénéficier lorsque nous aurons quand même avalé la mauvaise potion. Cela vous rappelle quelque chose ? Alors pas de temps à perdre. Puisque vous devez réaliser cette p… de tâche ; qu’adviendra-t-il d’agréable pour vous lorsqu’elle sera réalisée ? Impossible de ne pas trouver au moins deux réponses à cette question.

B)      DÉCOUPEZ la tâche en trois petites parcelles ET RÉALISEZ la première parcelle dans la journée

Répéter cette étape chaque jour et autant de fois que nécessaire avec le restant de la tâche. En général, il ne vous faudrait pas plus de 3 jours pour en venir à bout.

Obligez-vous à réduire au maximum le délai de réalisation de la première parcelle. Idéalement, la réaliser immédiatement.

Exemple : Je dois remettre le rapport que Franck m’a demandé

Les 3 petites parcelles :

  1. je récupère les données
  2. je construis le plan du rapport
  3. je rédige le rapport

Il est 11h00 ; je planifie la réalisation de la première parcelle maintenant (ou au plus tard à partir de 14h00)

C)      Ne restez pas seul(e)

a)       Discutez avec un collègue, un ami, un membre de votre famille… des raisons qui vous empêchent de passer à l’action.

b)      Demandez-lui de vous écouter sans vous interrompre.

c)       A la fin de votre explication demandez-lui de reformuler le plus fidèlement possible ce qu’il ou elle a compris. Ne l’interrompez pas ; écoutez le (la) jusqu’au bout.

d)      Envisagez ensemble –en mode brainstorming – plusieurs solutions ou alternatives au problème qui a été formulé clairement.

Exemples de reformulations (et de pistes de brainstorming) :

c)  Je comprends que tu repousses constamment la date de réalisation de cette tâche parce que :

  • Tu as peur de ne pas y arriver  (rechercher des alternatives par rapport à cette peur)
  • Tu ne te sens pas assez compétent (rechercher des alternatives à cette angoisse d’incompétence)
  • Tu n’as pas envie de faire ce qui t’est demandé (rechercher des alternatives par rapport à ma résistance)
  • Le sujet est difficile (rechercher des alternatives pour simplifier le sujet)
  • Le sujet est ennuyeux (rechercher des alternatives pour égayer le sujet)
  • Le travail est rébarbatif (rechercher des alternatives pour rendre le sujet agréable)
  • Tu n’entrevois pas la valeur ajoutée de ce travail (Énumérer les Valeurs Ajoutées qui ont du sens pour vous)
  • etc.

Que vous le vouliez ou non, aucune de vos actions ne peuvent être réalisées sans que vous l’ayez décidé. Il est impossible – au bout du compte – que vous réalisiez une action « à l’insu de votre plein gré »…puisque c’est vous qui investissez votre énergie pour accomplir le résultat. Personne d’autre que vous ne donne l’ordre à vos muscles de taper sur ce clavier pour rédiger ce rapport. Il y a donc fatalement un moment ou vous fabriquez suffisamment de « JE VEUX » pour vous atteler à cette tâche si contrariante. Faites-nous part de votre expérience des 3 conseils ci-dessus et bon courage !

Pour aller plus loin dans la résolution de problèmes de cette nature liée à votre motivation, assistez à notre formation TEAM COACHING. Demande d’information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s